«

»

Jan 02

10 choses qu’on ne vous dira pas sur les panneaux solaires

Dans ce site web, j’expérimente pour vous… Je calcule les prix, les rendements, les consommations et production. J’ai installé un système de panneaux photovoltaïques sur le toit de ma maison passive. Je vous dis tout sur cette installation dans les articles suivants :

Fort de cette expérience, je vous livre ces 10 choses qu’on ne vous dira pas sur le photovoltaïque. Il y a du bon et du moins bon

Les bons points pour le photovoltaïque

1. Les panneaux photovoltaïques produisent tous les jours, même en hiver et quand il fait gris

Certains disent qu’il ne faut que du soleil direct et puissant. C’est faux, évidemment, lorsqu’il y a des nuages ou que le soleil est bas sur l’horizon en hiver, ça produit moins, mais quand même suffisamment pour être significatif. Les plus mauvais mois, je produit 3 fois moins que les meilleurs. n’empêche que ça couvre quand même ma consommation.

 

2. Les panneaux photovoltaïques sont beaucoup plus fiables qu’avant

La technologie progresse toujours : des cellules plus performantes, des verres autonettoyants, mais fragiles… Mes panneaux solaires sont garantie 30 ans contre la casse. On verra à l’usage, mais beaucoup de panneaux solaires ont déjà dépassé 20 ans.

3. Les panneaux photovoltaïque sont la meilleure énergie renouvelables pour le particulier (après le bois)

Pourquoi un panneau solaire et pas une éolienne, ou un methansieur sur fosse septique ? Tout simplement, les panneaux solaires ne demandent pas d’entretien. Pas de roulement à graisser, pas de mécanises, pas de gaz…

Évidemment, votre cheminée à insert ou votre poêle reste une énergie renouvelable beaucoup plus performante.



4. Vendre le surplus d’électricité sur le réseau est plus pertinent que de mettre des batteries

J’entends souvent dire que mettre des panneaux solaires pour vendre l’électricité n’a pas de sens. Et dans la même veine : les panneaux solaires s’utilisent avec des batteries pour devenir autonome. Alors, quand on est en haute montagne ou au milieu du désert, c’est vrai.

 

Je précise d’abords que je vends la totalité de ma production. C’est comme ça que ça fonctionnait quand j’ai engagé mon projet. Ce n’est pas la meilleure solution. Depuis les règles ont changé. On consomme ce qu’on a besoin et on vend le surplus. C’est la solution la plus intelligente.

 

Comparons les deux systèmes :

  • si on vend le surplus, il y aura toujours quelqu’un sur la ligne qui en aura besoin immédiatement (surtout que tout le monde n’est pas équipé de panneaux solaires). Du coup, électricité produite sera immédiatement utilisée avec un bon rendement (il n’y aura que les pertes en ligne).
  • si on stock le surplus : d’abord, il faut des batteries. Elles sont chères, encombrantes et polluantes. Ensuite, le rendement de l’opération est très faible. Donc, + de pollution et + de pertes.

5. Les nouveaux panneaux solaires hybrides photovoltaïque + eau chaude sont vraiment très intéressants

Jusqu’à présent, il y avait deux façon d’utiliser l’énergie solaire :

  • Le solaire thermique pour un chauffe eau. Il s’agit juste de chauffer l’eau dans un tuyau derrière une vitre. C’est efficace, mais ça ne sert que pour l’eau chaude.
  • Le solaire photovoltaïque. Il s’agit d’une technologie de pointe. Les rendements sont relativement faibles mais en produisant de l’électricité, on peut tout faire.

Le problème, c’est qu’on avait deux panneaux différents, c’est le cas sur ma maison.

Maintenant, il existe une technologie qui allie les panneaux photovoltaïque avec de l’eau qui circule en dessous, outre le fait de n’avoir plus qu’un seul type de panneau, cela a en plus la bonne idée d’améliorer le rendement du système en le refroidissant.



Ce qui m’énerve avec les panneaux solaires

6. Il est possible de vendre l’électricité à plein d’autres fournisseurs et pas qu’à EDF. Mais chute, EDF essaye qu’on ne le dise pas.

Et oui, EDF n’a pas le monopole du tarif et de l’obligation d’achat. C’est bon à savoir.

7. Les panneaux photovoltaïque peuvent être mauvais pour le climat.

Les chiffres varient d’une source à l’autre, mais l’énergie nécessaire à la fabrication au transport et au recyclage (énergie grise) des panneaux photovoltaïque varie entre 2500 et 3500 kWh/kWc installés.

Chez moi, en Normandie, le kWc installé va permettre chaque année de produire environ 900 kWh. Il faudra donc un peu moins de 4 ans pour rembourser l’énergie grise.

Parlons maintenant CO2.

  • Quand je produit 1 kWh électrique solaire en France, cela permet d’économiser 50 g de CO2, soit 45 kg de CO2 par an et par kWc installés.
  • Si mon panneau est fabriqué en France, il a fallu 381 kg de CO2 pour produire un panneau d’un kWc. Il faut donc 8 ans pour être vertueux en carbone.
  • Si mon panneau est fabriqué en Allemagne (c’est mon cas), il a fallu 770 kg de CO2 pour produire un panneau d’un kWc. Il faut donc 17 ans pour être vertueux en carbone.
  • Si mon panneau est fabriqué en Chine, il a fallu 950 kg de CO2 pour produire un panneau d’un kWc. Il faut donc 21 ans pour être vertueux en carbone.

Bref, si votre panneau est fabriqué en Chine, il y a des chances pour que son bilan CO2 soit négatif. Il faut le savoir.

Mais attention, le panneaux solaire est un moyen de lutter à la fois contre le nucléaire et contre le CO2.

 

8. Attention, les arnaqueurs sont toujours là

Malheureusement, toute activité a son lot d’arnaqueurs. Mais il est facile de vous en prémunir :

  • La démarche doit venir de vous et jamais d’un commercial qui passe chez vous.
  • Vous devez évaluer votre potentiel vous même : orientation de la maison, inclinaison du toit, absence d’obstacles au soleil, espace disponible en toiture…
  • Vous devez sélectionner vous même les entreprises en comparant des devis.
  • Vous ne signez QUE avec l’entreprise qui travaillera sur votre toit et jamais avec un intermédiaire.

9. Dur dur de trouver des entreprises compétentes. Voici pourquoi.

Les panneaux solaires, c’est le lot du couvreur ? ou de l’électricien ? (ou du plombier quand il s’agit de panneaux hybrides).

Pour être surs que vos panneaux soient installés dans les règles de l’art, il doit y avoir chez vous :

  • Un électricien
  • Un couvreur

Les deux peuvent être dans la même société.



Le petit bonus

10. Vous pouvez facilement et gratuitement évaluer vous même la production futur de vos panneaux solaires.

Pour être surs de ne pas vous planter, utilisez en ligne le logiciel calsol. Vous saurez tout sur le production attendue de votre installation. Ne prenez pas les paroles d’un commercial pour argent comptant. Vérifiez les vous même.

 

N’hésitez pas à me contacter pour des renseignements complémentaires. Vous pouvez aussi laisser vos commentaires sous l’article (un peu plus bas) et pensez à le partager sur les réseaux sociaux s’il vous a plu.

 

Vous vous posez des questions sur l’isolation de votre logement ?

Vous voulez faire des économies d’énergie ?

Vous souhaitez réaliser un bilan énergétique et économique de votre logement ?

Vous voulez installer une VMC chez vous ?

Je possède les outils nécessaire pour vous aider et vous guider dans une démarche de maîtrise de l’énergie de votre logement. Je peux aussi concevoir et réaliser vos travaux d’économie d’énergie sur tous les corps d’état.

Vous souhaitez faire construire une maison passive en Normandie ou rénover votre habitat en Normandie, contactez moi, je peux vous aider.

 

(3 commentaires)

  1. Maginot

    Bonjour
    Je suis en train de faire construire une maison ossature bois en Vendée
    Rt2012
    On est parti sur
    Vmc double flux thermodynamique
    + ballon d eau chaude thermodynamique
    Est ce la bonne solution
    Moi je pensais aussi au ballon d eau chaude avec le soleil
    On me dis que ce n’a i pas performant et cher

    1. admin

      Bonjour,

      Si vous êtes sur une performance RT 2012 simple, le chauffage par l’air via la VMC double flux thermodynamique ne sera pas suffisant, un autre système doit certainement être installé. Aussi, j’aurais tendance à vous dire VMC double flux normale : de préférence de bonne qualité (zendher, brink, helios et pas de atlantic, aldes ou autre) et bien montée, c’est à dire pas de gaines souples, pas de réseaux en volume non chauffé… Et pour le chauffage, on pompe à chaleur classique (si vous n’avez pas le gaz, sinon, chaudière gaz double service assurément).
      Le ballon d’eau chaude solaire, c’est très performant (surtout dans une région aussi ensoleillée que la votre) et c’est devenu fiable. L’idéal c’est le chauffe eau solaire thermodynamique comme le Auer Cylia avec double serpentin.

  2. NL

    Article très pertinent. =)

    Les vendeurs de PV nous parlent toujours d’énergies grises mais nous omettent de montrer le bilan CO2.
    Les constructeurs annoncent un remboursement énergies grises inférieur à 2 ans pour les prochaines technologies (couches minces). À voir….dans 10 ans …..

    C’est vrai qu’en France la production électrique est déjà fortement décarbonée avec le nucléaire (même démantèlement inclus) et les barrages hydro + un peu d’éolienne…. On évite alors peu de CO2 comme vous l’avez souligné…

    Cordialement.

    NL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge