«

»

Fév 03

Excellent Bilan de consommation 2014 pour notre maison passive

 

Le compteur a rendu son verdict : 3093 kWh ! Pour l’ensemble de l’année 2014, notre maison passive en Normandie n’a consommé que 3093 kWh (tout inclus ! chauffage, eau chaude, cuisson, télé… nous n’avons pas de gaz ou de fioul, ni de cheminée).

 

consommation maison passive 2013 et 2014

 

3093 kWh, ça veut dire quoi ?

 

Les kWh, on en entend tous parler sur la facture d’électricité, mais on ne se rend pas vraiment compte de ce que cela représente. Voici donc quelques points de comparaison, 3093 kWh c’est :

  • 5000 km en voiture
  • 301 L de fioul
  • 17 bouteilles de gaz (13 kg)
  • 2 stères bois
  • 6 heures de fonctionnement d’une éolienne (2 MW à 25% de facteur de charge)
  • 10 secondes de fonctionnement d’une tranche de centrale nucléaire
  • et une facture de 550€ d’électricité (46 €/mois)

 

Par comparaison, un logement moyen en France consomme 200 kWh/an/m2, ce qui aurait fait une consommation pour notre maison de 33 400 kWh. Nous avons donc une consommation énergétique près de 11 fois inférieure à celle d’un logement moyen à service rendu identique.

 

Si nous avions fait construire la maison avec la réglementation RT 2005 de l’époque, nous aurions consommé 23 300 kWh, nous avons fait une économie annuelle de plus 2800 € (soit 12500 € depuis que nous avons emménagé).

 

Comment la consommation de notre maison passive se répartit-elle ?

 

Voici le tableau de répartition des consommations de notre maison (les chiffres sont en kWh) :

 

Le premier poste de consommation est appelé « consommations spécifiques », il s’agit de tout ce qui n’est pas « la maison » mais « dans la maison ». Autrement dit, il s’agit des équipements électroménagers et multimédias. Ils n’ont rien à voir avec la conception de la maison. en général, c’est un poste de consommation secondaire, voir négligé… Évidemment, sur ce poste, vivant dans la modernité comme tout le monde, nous consommons la même chose que tout le monde !

Ensuite, nous voyons apparaître les postes de consommations dit « réglementaires », ce sont eux qui entre dans les calculs de consommations des maisons (type Diagnostique Performance Énergétique). Dans ces postes, le chauffage et l’eau chaude représentent plus de 80% de la consommation.

Ce qui donne la répartition suivante en comptant tout :

répartitions consommation maison passive 2014-2

Par comparaison, voici ce que cela représente dans un logement classique :

repartition-depenses-energetiques2

Comme vous le constatez, l’électroménager ne représente que 13% contre 53 % dans la maison passive.

 

Et maintenant avec juste les consommations réglementaires :

répartitions consommation maison passive 2014-1

 

Quand consomme-t-on cette énergie ?

 

Évidemment, c’est en hiver que nous consommons le plus, le chauffage ne fonctionnant que 4 à 5 mois dans l’année.

Certaines consommations sont constantes toute l’année :

Les autres sont prépondérantes en hiver :

  • Le chauffage (issus de trois postes chez nous : puits canadien, pompe à chaleur et sèches serviette de salle de bain). Il est essentiellement présent de Novembre à Mars. Nous consommons aussi plus lorsque nous avons un nourrisson à la maison (ce qui est arrivé régulièrement ces derniers temps).
  • L’eau chaude : nous consommons à peu près autant d’eau chaude en été qu’en hiver, sauf que nous avons un chauffe eau solaire. Ainsi, dès que le soleil se montre, notre consommation d’énergie pour l’eau chaude diminue.
  • L’éclairage : Il dépend plus de la luminosité, son pic se trouve donc en Décembre et non en Janvier Février comme le chauffage.

 

Conso maison passive normandie 2014 12-01

 

Une maison passive, est ce que ça faut le coup ?

 

SI je regarde le confort et la facilité d’utilisation : oui !

Si je regarde du point de vu écologique, assurément oui !

Et économiquement ?

Mon surcoût de départ est de 130 000 € intérêts d’emprunts inclus. J’ai bénéficié d’environ 35 000 € de subventions. Compte tenu des économies d’énergies que je fais chaque année, il faudra 22 ans pour avoir un retour sur investissement. Beaucoup moins si le coût de l’énergie explose !
 

 
Vous souhaitez faire construire une maison passive en Normandie ou rénover votre habitat en Normandie, contactez moi, je peux vous aider.

 

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Clément

    Bonjour. Je suis avec grand intérêt vos consommations.
    J’envisage à l’avenir de construire une maison passive dans l’Oise. J’aurai quelques questions à vous poser.
    Est ce que à priori il est possible d’associer dans une maison :
    -une VMC double flux thermodynamique combiné pour le « chauffage » et l’eau chaude sanitaire.
    -un puit canadien raccordé à la VMC
    -une douche « ecovea » récupérant les calories de l’eau chaude->d’où un dimensionnement moins important de la VMC.
    Merci pour votre réponse!
    Clément

    1. admin

      Bonjour,

      Ma VMC DF thermodynamique fait chauffage + eau chaude et j’ai déjà un puits canadien relié à la VMC, donc pour cela pas de soucis. La récupération de chaleur sur la douche est une option sur laquelle il faut sauter. Personnellement, j’aime mieux une pompe à chaleur qui puise dans une cuve tampon de récupération d’eau usées (hors toilettes), mais ces technologies sont quasi-inexistantes chez nous.

      Avec qui envisagez vous de faire construire ?

      1. Clément

        Ce n’est qu’un projet mais je m’intéresse beaucoup au constructeur « les Airelles » qui a également construit votre maison. Sinon, maison « kokoon » (mais je ne connais pas la réputation de ce constructeur).

        Dans mes rêves, se serait une maison passive de 150m2 en bois, cubique, avec un étage et selon mes plans. Je privilégierai une architecture simple pour essayer de réduire les frais au maximum. Mais j’ai peine à trouver un ordre de prix…

        Pour ce qui est des systèmes de récupération des calories de l’eau chaude, que pensez vous de ces produits ? (cf lien)

        http://www.passivact.com/Infos/InfosPratiques/Composants/files/Passivact-RecuperateursChaleurEauxGrises.html

        1. admin

          Pour savoir qui peut construire votre maison passive, il faut avant tout regarder où vous vivez pour prendre un constructeur relativement proche.

          En termes de prix, j’aurais tendance à dire basiquement comptez 2000 € TTC le m2 habitable, soit 300 000 € TTC pour une maison de 150 m2. Mais, là encore, il faut voir ce qu’on y met dans ce prix. La mienne revient à un coût inférieur à 2000 € TTC. Il faut ensuite savoir si vous souhaitez avoir tout fini tout de suite ou bien rentrer dans les plâtres. Si vous avec beaucoup de travaux de voiries et réseaux à faire. Si le PLU impose des conneries qui coûtes cher (à titre d’exemple, je souhaitais aussi un beau cube en bois, qui a dû se transformer en pavillon à cause de monsieur le Maire). Enfin, il faut savoir si vous voulez faire du tuning, genre récupération d’eau de pluie, chauffe eau solaire…

          Sur les récupérateurs de chaleur sur eaux grises, je suis moins expérimenté que Jean Michel Pupille de Passiv’Act, faîtes lui donc confiance. Pour ma part, quand je me suis intéressé au sujet au moment de la construction, c’était le désert total, vous avez donc un peu plus de chance que moi !

          1. Clément

            300000€ c’est vrai que c’est quand même un beau budget! C’ est pour cela que je pense que je dois faire des économies quelques part, et différer certains travaux. Par exemple ne pas aménager l étage de la maison tout de suite…différer au maximum les dépenses d’aménagement intérieurs… Est ce que se sera assez je ne sais pas! Dans quoi d’ autre puis je differer les dépenses ?Sinon je serai contraint de construire en RT 2012! SNIF! A moins que dans l oise il existe des aides ? À suivre.

          2. admin

            Il existe des solutions alternatives moins efficaces que le passif, mais nettement meilleures que la RT2012 ! Par ailleurs, on peu voir tous les points d’économies possibles Si vous voulez, je peux vous aider.
            Contactez moi via la rubrique contact en privé.

          3. Damien

            Nous venons de faire construire une maison passive en bois et isolée en paille en Loire Atlantique et je vous confirme le prix d’environ 2000€ le m². Ça peut être un peu plus ou surtout un peu moins selon les finitions intérieures, les matériaux choisis et les travaux que vous consentez à faire. Dans notre cas, nous avons choisi un maximum de matériaux écologiques.
            Le matériel type chauffe eau solaire, VMC double flux peut aussi chiffrer assez vite.
            Tout est une question de choix et de compromis.
            Damien Articles récents…Bilan de consommation février 2015My Profile

          4. admin

            Bois isolé paille, vous êtes allez au bout des choses en termes de qualité !

  2. olivier M

    bonjour,

    il en faut plus des maison passive , nous somme charpentiers mais ce qui prime dans un projet c’est un architecte convaincu ,puis il suffit de bien faire son boulot . Nous avons réalisés plusieurs maisons passive notamment avec un architecte très efficace sur le sujet M. Gwen Flachot GFarchitecture . . .

    Olivier … militant pour un monde moins energivore !

    1. admin

      Il y a beaucoup de monde à convaincre. Les architectes ne sont pas ceux qui posent le plus de problèmes. Nombre d’artisans (pas tous), l’administration, les fabricants de matériaux et matériels, les constructeurs, les banques, les assurances… Il y a encore plein de monde qui tire dans le mauvais sens !

      1. olivier M

        pour travailler avec eux, les architectes ne sont pas très moteurs sur le sujet ( 1 pour 40 environs ) . les constructeurs … on évitera d’en parlé seul la rentabilité et la qualité perçu prime … l’efficacité et la qualité réel et durable passe après . les assurances et les banques fonds leur boulot ,, Apres il y a les PLU , certains autorise une architecture qui permet le passifs, d’autre sont garants d’une architecture dépassée thermiquement et la ça bloque.

        L’important est de toujours garder en tête que l’énergie dont on a pas besoin n’augmente jamais ,

        Si votre bâtiment a été pensé de manière pereine pour son enveloppe et ses composants composants vos 3000KWH/ ans seront toujours la dans 50 ans ( peut être moins avec qque éléments vmc,electromenager,eclairage plus performant a chaque renouvellement ) .

        1. admin

          S’il y a un architecte sur 40 de convaincu, c’est déjà beaucoup mieux que nombres de professionnels. Je suis moins indulgent avec les banque et les assurance qui devraient prendre en compte les économies d’énergies sur le long terme et la durabilité en générale.

  3. olivier M

    pour les banques il y a le crédit coopératif qui est très en avance sur le sujet

    1. admin

      Effectivement, le crédit coop est assez bon sur le sujet.

  4. Roger Dupuis

    Chiffres très impressionnants effectivement et d’un point de vue de l’emprunte écologique nous amènent à réfléchir à notre propre consommation. L’éco-conscience implique toutefois un investissement non négligeable avec un retour sur investissement (je n’aime pas ce terme, surtout lorsque l’on parle d’écologie) peu attractif. C’est donc un choix de vie, une conscience au service de la protection de la planète, un refus de la gabegie d’énergie., .. une opiniâtreté qui est tout à votre honneur. Bravo pour ces résultats, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire cet article car il montre que des solutions existent.

    1. admin

      Si on veut parler économie, il existe des moyens très simple de changer complètement la rentabilité des projets écologiquement propres. Il suffit, et certains économistes l’évoquent largement, de déplacer l’impôt qui pèse essentiellement sur le travail, pour le réattribué à l’énergie.

      Ainsi, une maison passive que demande beaucoup de travail coûte moins cher à la construction qu’aujourd’hui et son utilisation peu énergivore est aussi avantageuse.

      Une maison classique qui demande peu de travail mais beaucoup d’énergie à la construction (fabrication du béton en particulier) coûte plus cher. Son utilisation énergivore aussi.

      On constate que le surcoût aujourd’hui est artificiel, il dépend surtout de choix historiques de taxation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge