La RT 2012 – Avancée ou fumisterie ?

 

Entre 1945 et 1973, l’énergie pas cher et les besoins en logement ont conduit à oublier complètement l’isolation dans les logements. Le choc pétrolier de 1973 a inversé la donne. Dès 1974, des réglementations thermiques ont été imposées dans la construction. S’en est suivi un durcissement progressif des normes thermiques en vigueurs dans les constructions neuves. Actuellement, c’est la norme RT 2012 qui prévaut. Présentée comme une avancée majeure, il semble que les objectifs ne sont pas atteints.

logo Reglementation_thermiqueDEF

La RT 2012 en résumé

 

La RT 2012 se résume principalement à trois critères :

  • Consommation du bâtiment limitée à 50 kWhep/an/m² (SHON RT) pour les 5 postes réglementaires (chauffage, climatisation, eau chaude sanitaire, ventilation, éclairage). Cette limite de 50 peut varier selon les climats, l’altitude et les usages du bâtiment.
  • Critère de conception bioclimatique.
  • Critère de confort d’été.

 

Par ailleurs, contrairement aux normes précédentes, la RT 2012 impose une étude thermique pour chaque logement (avant il suffisait d’une étude pour un logement type, puis reproduire le modèle) et un contrôle en fin de chantier.

 

Théoriquement, la RT 2012 permet d’atteindre les performance de l’ancien label BBC.

certification BBC maison passive en Normandie

 

Cette loi est entrée en vigueur en 2013, nous avons donc maintenant deux ans de recul. Dans les faits, on aurait dû voir des changement radicaux sur les constructions… Personnellement, je continue à voir des logement en parpaings qui poussent dans les lotissements. J’ai la désagréable impression qu’il n’y a pas eu dévolution significative.

 

RT 2012 une norme biaisée

 

On le voit dans le résumé ci-dessus, quelque chose cloche déjà…

 

Sur la consommation de 50 kWhep/an/m²

 

On parle d’une consommation max de 50 kWhep/an/m² (SHON RT) avec une variation possible selon les climats et les usages…

Cela demande des explications :

  • kWhep veut dire énergie primaire, c’est à dire l’énergie que consomme votre habitat, mais en tenant compte des rendements énergétique de tout ce qui précède votre logement (exemple : rendement de la centrale électrique, pertes en ligne…). Cela peut paraître louable, mais il vous est impossible de contrôler cela sur votre facture. Le coefficient kWh/kWhep émane plus d’un rapport de force entre lobbies que d’une véritable relation scientifique.
  • Le fait de passer aussi d’une consommation maxi en kWhep par rapport à un besoin en kWh, implique que le calcul tient compte en même temps du mode de chauffage et de la qualité d’isolation du bâtiment. Normalement, pour plus de lisibilité, il faudrait traiter ces deux postes séparément.
  • SHON RT ??? Avant, il y avait déjà la SHOB (Surface Hors d’Oeuvre brute) la SHON (Surface Hors d’Oeuvre nette), la SHAB (Surface HABitable), voici maintenant la SHON RT… Ne cherchez pas à comprendre, c’est juste fait pour perdre le client.
  • Possibilité de variation selon le climat, cela part d’un bon sentiment mais ne facilite pas la lisibilité.
  • Enfin, la possibilité de variation de la consommation selon l’usage est totalement incompréhensibles.

zones_climatiques_label_BBC

Par exemple, un commerce situé en zone H1a à plus de 800 m d’altitude pourra consommer presque 600 kWh/an/m² (voir l’article).

 

Sur les considérations de bioclimatisme et de confort d’été

 

La communication officielle sur la RT2012 présente cela comme une avancée unique en Europe… Sauf que ces critères ne sont pas vraiment quantifiables. Ils se transforment donc en une tambouille assez peu objective.

 

Et les autres biais cachés!

 

La RT 2012 ne tient pas compte de l’énergie grise (l »énergie de fabrication), le problème c’est que cette énergie grise pénalise fortement le béton et la laine de verre par rapport aux procédés de construction plus naturels (bois, ouate de cellulose, laine de bois…).

 

Ne cherchez pas, de grandes multinationales françaises sont des champions de béton et de la laine de verre. Ils ont facilement l’oreille des dirigeants !

 

On note aussi des bizarreries :

  • Avant la RT 2012, un poêle à bois pouvait chauffer 110 m², il est descendu à 100 m² (sous la pression du lobby de l’électricité).
  • La VMC double flux thermodynamique, le seul élément nécessaire au chauffage d’une maison passive… n’est pas considérée comme élément de chauffage ! Notre maison passive, malgré ses consommations exceptionnelles n’aurait pas été compatible RT 2012.
VMC double flux thermodynamique ouverte

VMC double flux thermodynamique ouverte

Malheureusement, je ne suis pas exhaustif ici ! La liste pourrait devenir longue est très fastidieuse à lire…

 

Une norme qui ne touche pas la rénovation

 

La construction : quelques centaines de milliers de logements, bureaux et commerces chaque année.

L’existant : 30 millions de logement sans compter les bureaux et les commerces…

 

Sachant qu’il y a une hausse d’environ 0,5% de la population, un renouvellement du parc bâti en France de 1,5% par an implique qu’il faudrait… 100 ans pour renouveler le parc !

 

Cela pose un petit problème… la crise énergétique et climatique, c’est en ce moment, pas dans 100 ans ! Mettre une norme contraignante sur la construction neuve, c’est essentiel, mais extrêmement insuffisant.

 

Par conséquent, le politique d’économies d’énergie dans l’habitat devrait se concentrer essentiellement sur la rénovation. Malheureusement, actuellement :

  • Il n’existe aucune norme thermique contraignante sur la rénovation ;
  • Aucune obligation de rénovation thermique lors de sessions de travaux dans les bâtiments.

 

Alors que la rénovation thermique des bâtiment est le maillon le plus facile et le plus efficace de la transition énergétique, la France n’engage toujours rien… A part les discours !

 

La France en retard sur ses voisins Européens

 

On a coutume d’entendre nos politiciens dire qu’avec la RT 2012, la France est en avance sur toute l’Europe. Sauf que…

Outre que des pays comme l’Allemagne et la Suisse ont déjà des réglementations aussi contraignantes sur la construction il faut ajouter que :

  • Nos critères de calculs sont biaisés et donne une réalité bien moins jolie que la théorie ;
  • Nous n’avons rien de concret à nous mettre sous la dent en rénovation…

Il va maintenant falloir passer à l’acte !

 

Vous souhaitez faire construire une maison passive en Normandie ou rénover votre habitat en Normandiecontactez moi, je peux vous aider.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

  1. Avant la RT 2012, un poêle à bois pouvait chauffer 110 m², il est descendu à 100 m²

    Alors que les performances des poêles à bois ont augmenté ? (avec les granulés)

  2. La fiche d’application du 18 novembre a en effet tué le marché en pleine expension des poêles à bûches et à granulés.
    Sans avoir d’information à ce sujet, il paraît évident que les lobbys ont fait ce qu’il fallait pour recentrer les projets de constructions à consommer gaz et électricité, afin de contenter et rassurer les grands groupes qui distribuent ces énergies …
    On est en France ne l’oublions pas…
    Quelle tristesse !

    • Et il n’y a pas que les poeles qui ont souffert.
      Les gagnants ont été : le béton et les parpaing, l’électricité (associée aux pompes à chaleur) et la laine de verre.
      Les perdants : évidemment, l’ossature bois, les isolants écologiques et les chauffages au bois.
      Globalement, la France est passé à côté d’une bonne occasion de faire d’une pierre deux coup : faire de vraies avancées dans les économies d’énergies dans le bâtiment et mieux valoriser son espace forestier en offrant des débouché nouveaux !

  3. Bonjour,
    je sais que tu es précis dans tes écrits mais quand tu parles de parpaing, es-tu bien certain? Depuis mon déménagement dans un lotissement récent (je suis locataire) avec uniquement des maisons BBC ou RT2012, je rencontre peu à peu les voisins; j’ai vu dans un jardin des parpaings et effectivement j’ai été très surpris. Après renseignement, ce sont des parpaings alvéolés en une sorte de pierre ponce.
    Ceci dit, le reste n’est que chaudière au gaz et PAC (voire ballon thermo)… pas l’ombre d’une VMC double flux thermo ou d’un poêle, ni même d’un puit canadien…

    PS: de tête, une maison RT2012 sera plus chère de combien (à la louche)?
    Gwen Articles récents…Que faire avec 100 000 euros?My Profile

    • La RT 2012 est faite sur mesure pour les fabricants de parpaings, de laine de verre et de pompe à chaleur (normal, ils ont fait pression)!
      Pour certains constructeurs (peu scrupuleux) la RT 2012 peut être à peine plus cher qu’avant. Note que la RT 2012 est obligatoire.

      C’est aussi marrant de voir les procédés de chauffage et d’eau chaude : PAC chérie par EDF et chaudière gaz (chérie par GDF). On favorise les champion nationaux plus que l’environnement. La double flux termo n’est pas pertinente en RT 2012 car les logements ne sont pas assez performants (isolation et étanchéité à l’air) pour qu’une VMC DF thermo soit utile. Note aussi au passage que ce système n’est pas considéré en France comme étant un système de chauffage (c’est pas construit par des champions nationaux) !

    • Tout à fait et c’est bien ce qui est anormal dans la RT 2012 : elle devrait favoriser les matériaux écologiques et performants. Le premier biais est qu’elle n’intègre pas l’énergie grise et le CO2 gris. En conséquence, les parpaings et la laines de verre sont survalorisés.