«

»

Jan 06

Renouveler l’air de votre logement : la VMC

Objectif 15 - construction - rénovation

 

Quand vous respirez, que se passe-t-il ? Vous inspirez de l’oxygène puis vous expirez du CO2 et de la vapeur d’eau. Si vous êtes dans un endroit hermétiquement clos, rapidement, l’atmosphère va devenir toxique !

 VMC simple flux2

 

Heureusement, nous n’en sommes pas là dans nos logements. Cependant, l’air que nous respirons à l’intérieur est bien souvent plus pollué que l’air extérieur. De plus, l’humidité s’accumule dans certaines pièces et cause l’apparition de moisissures et de mauvaises odeurs.

 

La nécessité de renouveler l’air dans les logements n’est pas nouvelle. Depuis de nombreuses années, on trouve des ventilations dans les maisons. Mais n’est ce pas une perte d’énergie que de ventiler alors qu’on s’efforce de maintenir une température de confort ?

 

1. Petite histoire de la ventilation

 

Avant le 20ème siècle, on songeait avant tout à se loger ; le confort et la qualité de l’air n’étaient pas le souci majeur des gens. Mais rapidement, avec l’arrivée de l’eau, de l’électricité, et de tous les éléments de conforts, la ventilation est arrivée !

 

Au début, elle se présentait souvent sous la forme d’un ventilateur intégré à une vitre près de la cuisine ou de la douche. La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) a fait son apparition dans les années 70. Elle est aujourd’hui assez généralisée.

 

2. La VMC simple flux : air renouvelé, mais pas d’économies d’énergies

 

On trouve aujourd’hui la VMC simple flux dans la majorité des logements en France. Son principe est simple :

VMC simple flux3

Une centrale d’aspiration est placée dans une zone morte de la maison (grenier, combles, garage…). Elle aspire l’air des pièces humides (salle de bain, cuisine, WC) et le refoule vers l’extérieur. Le logement est ainsi mis en dépression par rapport à l’extérieur. Cela va provoquer une entrée d’air par les fuites de la maison (dessous des portes, fenêtres, serrures gaines électriques)…

Avec ce système simple, on renouvelle l’air de la maison en privilégiant l’évacuation de l’humidité. Mais…

  • La VMC tourne en permanence et consomme de l’énergie.
  • Certaines pièces ne sont pas ventilées.
  • L’air qui est refoulé est chaud (chauffé à grand frais par notre système de chauffage) et l’air qui entre est froid.

 

La VMC simple flux, permet de renouveler l’air. Mais c’est un gouffre énergétique qui perse lourd sur votre facture !

 

3. La VMC simple flux hygroréglable

 

Une amélioration relative de la VMC simple flux, consiste à faire varier la ventilation en fonction de l’humidité des pièces. C’est la VMC hygroréglable.

Cependant, cette amélioration est anecdotique. En effet, les défauts majeurs de la VMC simple flux restent :

  • Certaines pièces ne sont pas ventilées.
  • Le système fonctionne toujours grâce aux fuites d’air du logement alors que celles-ci sont proscrire.

 

Pourtant, ce type de VMC est celui qui est utilisé dans la majorité des logements actuels !

 

4. La VMC Double flux

 

Pour corriger les problèmes de la VMC simple flux, on peut utiliser une VMC double flux.

 

VMC double flux

Ainsi :

  • On ventile toutes les pièces : insufflation d’air dans les pièces sèches, extraction d’air dans les pièces humides.
  • L’air neuf ne vient pas des fuites d’air du logement, mais il est aspiré par une bouche. Cela permet de le filtrer et de le gérer.

 

Mais le principal avantage de la VMC double flux se trouve ailleurs : l’air quittant la maison et l’air entrant dans la maison se « croisent » dans un échangeur de chaleur.

vmc-double-flux-2

 

Ainsi, en plein hiver :

  • Avec une VMC simple flux, l’air quitte le logement à 20°C via la ventilation et il est renouvelé par de l’air à 0°C qui vient de l’extérieur par les fuites.
  • Avec une VMC double flux, l’air ne sort du logement qu’aux alentours de 12°C, et le nouvel air entre à environ 8°C. 8°C de gagné par rapport à la VMC simple flux, c’est une considérable économie d’énergie !

 

Mais au préalable…

Dans un logement qui n’est pas bien étanche à l’air, la VMC double flux perd de son efficacité. L’installation d’une VMC double flux n’est donc vraiment intéressante que dans le cadre d’une rénovation (ou d’une construction) où l’étanchéité à l’air a été prévue.

 

5. Pour aller plus loin…

 

En termes de Ventilation pure, la VMC double flux est un excellent système. Pourtant, il est possible d’aller encore plus loin en combinant plusieurs éléments :

  • En couplant le poste « ventilation » et le poste « géothermie » : on peut assembler la VMC double flux avec un puits canadien. Ainsi, on gagne encore quelques précieux degrés sur l’air entrant.
  • En réunissant les postes « ventilation » et « chauffage » : on peut coupler une VMC double flux avec une pompe à chaleur aérothermique. C’est ce qu’on appelle la VMC double flux thermodynamique. Cela permet de combiner les avantages de la VMC double flux et ceux des pompes à chaleurs.
  • En ajoutant un ballon d’eau chaude thermodynamique sur le système ci-dessus, on gagne aussi sur l’eau chaude.

Enfin, la solution la plus optimale aujourd’hui est d’installer l’ensemble les 3 systèmes ci-dessus !

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Clarice

    Merci de ces informations et conseils pour renouveler l’air d’un logement. À mon avis, une bonne ventilation est tellement importante si on veut être confortable dans un logement. Je ne savais pas que la ventilation mécanique contrôlée a fait son apparition pendant les années 70. J’ai pensé que c’était bien avant ça. C’est très intéressant !

  2. Eric

    Le design aussi ça compte et je crois que la climatisation et la ventilation d’une habitation, ça varie aussi selon la matière utiliser.

    1. admin

      Le dimensionnement d’une ventilation varie selon plein de paramètres. Seul un professionnel peut le faire (à moins d’être un féru de bâtiment en loisirs) !

  3. CALONNE

    Bonjour, j’ai une maison assez récente (2007) avec comme la majorité d’habitation: une VMC simple flux. Est-ce que je peux passer au double flux? Si oui, comment et quoi faire comme travaux ?
    Autre question: je me suis aperçu que j’avais de l’eau dans mes tuyaux VMC dans la partie sortante dans le grenier c’est à dire entre la sortie du plafond jusqu’au au moteur VMC. Pourquoi? pas bien tendu? Pas isolé? Certainement les 2, non?

    1. admin

      Bonjour,
      Vous pouvez passer en double flux, oui. Mais les travaux seront assez lourd car il faut repasser des gaines vers toutes les pièces non équipées. Par ailleurs, il faudrait aussi boucher vos entrées d’air dans les fenêtres.
      Le problème c’est que le gain sera faible si vous n’accompagnez ces travaux avec des travaux d’isolation et d’étanchéité à l’air.
      Pour l’eau dans les conduits de VMC, oui, c’est courant et logique, pour plusieurs raisons :
      – Les gaines couramment mise en place (en accordéon) devraient être interdites car elle ne sont pas assez lisses et donc laissent stagner l’eau.
      – Les entreprises se fichent éperdument de la qualité de la pose des VMC (en fait, tout le monde s’en fiche et c’est dommage).
      – Les VMC sont placées en général dans le grenier qui est plus froid que la maison en hiver, ce qui implique de la condensation dans les gaines.

      J’aurais tendance à vous dire que, mis à part s’il y a des fuites qui tâchent votre plafond et pourrissent vos solives, il n’y a rien à faire car l’air humide et pollué va vers l’extérieur et non vers votre maison.

Répondre à Clarice Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge