«

»

Nov 18

Quels sont les points à regarder sur les huisseries extérieures ?

Objectif 15 - construction - rénovation

 

Véritable point faible d’une grande partie de nos logements, les huisseries extérieures (portes d’entrée et fenêtres) sont souvent incontournables dans une rénovation bien menée.

Comment savoir ce que valent nos huisseries ? Voyons ici les points importants à vérifier sur les huisseries de votre logement.

 

Voyons d’abord une vidéo sur les fenêtres. Il y a une autre vidéo sur les portes plus bas dans l’article.

 

1.     Les fenêtres

 

Tout autour de nous, les fenêtres sont un élément majeur d’un logement, apportant la lumière et la chaleur du soleil, mais aussi une ouverture sur l’extérieur. Malheureusement, c’est aussi une faiblesse thermique de premier ordre !

 

1.1.          L’orientation

 

En premier lieu, il convient de s’arrêter quelques instants sur la position/situation de vos fenêtres. En effet, l’approche pourra être très différente selon leur orientation.

Prenons les points cardinaux :

 

  • Au nord, la fenêtre n’est que déperdition ! Jamais le soleil n’entrera par ici car nous sommes dans l’hémisphère nord. Aussi, si c’est possible chez vous, il faut diminuer la taille des fenêtres de ce côté. Sinon, il faudra aller vers les vitrages les plus isolants possibles.
  • Placée à l’est, une fenêtre récupérera la lumière du matin, souvent bonne pour le moral ! Par contre, le soleil sera encore froid. Par conséquent, si les fenêtres orientées à l’est sont importantes, il faudra comme au nord, les isoler au maximum.
  • A l’ouest, les fenêtres permettent de profiter des rayons chauds de l’après midi et d’un peu de lumière le soir. On peut donc facilement avoir des ouvertures un peu plus grandes. Par contre, le rayonnement capté ne sera pas extraordinaire. Il faut donc également pourvoir à l’isolation des fenêtres orientées à l’ouest.
  • Au sud, le soleil tape sur vos fenêtres une bonne partie de la journée, apportant lumière et chaleur dans votre logement. Par conséquent, la taille des fenêtres doit être la plus grande possible. Selon les régions, il peut être judicieux de mettre des vitrages moins isolants qui laisseront passer plus de lumière.

 

 

1.2.          Isolation

 

L’isolation sur les fenêtres s’appelle le coefficient thermique et se nomme Uw. Il y a deux choses dans ce coefficient Uw :

  • Le coefficient correspondant au vitrage.
  • Le coefficient correspondant à l’encadrement (châssis) de la fenêtre

 

Pour le vitrage en lui-même, c’est assez simple :

  • Simple vitrage = très mauvais.
  • Double vitrage = moyen
  • Triple vitrage = très bon (souvent utilisé dans les maisons passives)

 

Pour le châssis de la fenêtre, c’est plus complexe. En effet, il y a plusieurs types de matériaux :

  • PVC
  • Aluminium
  • Bois
  • Bois/Aluminium

 

Et pour un même matériau, plusieurs qualités de mise en œuvre. Par exemple, certains châssis sont remplis d’isolants comme le polyuréthane.

 

Pour faire simple : préférez le bois et évitez l’aluminium.

 

1.3.          Étanchéité à l’air

 

Un des gros points faibles des vitrages est l’étanchéité à l’air.  Un triple vitrage avec un châssis en bois qui ferme mal n’a aucun intérêt !

Concernant l’étanchéité à l’air, il y a trois points à regarder :

  • Les joints : il faut qu’il y ait des joints tout autour de la fenêtre, sur l’ouvrant comme sur le bâti.
  • Les réglages : une fenêtre mal réglée aura des fuites.
  • Le type d’ouvrant : il faut surtout faire attention aux ouvrant coulissants, pratiques mais souvent mauvais au niveau des fuites.

 

1.4.          Les ponts thermiques

 

Les ponts thermiques sont des points faibles concernant l’isolation de la maison pour des questions de continuité. Sur un mur, pas de problème, lorsqu’arrive une fenêtre, il y a un risque. En effet, pour faire tenir la fenêtre, il faut un châssis solide et bien monté. Malheureusement,  les matériaux isolants ne sont pas solides et les éléments de montage (chevilles, vis…) sont des éléments conducteurs thermiques.

 

Donc, ce n’est pas simple à gérer et le vitrage sera forcément un lieu de pont thermique.

 

Aujourd’hui, les fabricants de fenêtres sont assez performants pour limiter le problème. Par contre, il faudra aussi que l’artisan pose correctement la fenêtre. Enfin, pour limiter les ponts thermiques, il n’y a rien de mieux que l’isolation par l’extérieur (mais c’est une autre affaire…).

 

1.5.          Le coefficient de transmission lumineuse

Un dernier point important sur les fenêtres : le coefficient de transmission lumineuse. C’est important pour les fenêtres situées au sud.

solaire passif

 

Une vitre, contrairement à l’impression qu’elle peut donner,  n’est pas « totalement transparente ». Elle laisse passer environ 95% de la lumière ; le reste est soit absorbé, soit réfléchi.

Pour vous en convaincre, regardez à travers vos fenêtres quand il fait nuit et que la lumière est allumée à l’intérieur. Votre fenêtre s’est transformée en miroir et vous voyez votre reflet. Cela s’explique par le fait qu’il n’y a pas de lumière dehors. Vous voyez alors les quelques pourcents de la lumière intérieure qui sont réfléchis.

Quel est le problème avec ce coefficient de transmission lumineuse ?

 

Plus il y a de vitrages, moins il y a de lumière qui passe. Hors, au sud, la lumière du soleil est un élément de chauffage de votre logement. Il y a donc un équilibre à trouver côté sud entre l’isolation de la vitre et les apports solaires.

 

2.     La porte d’entrée

 


Bien qu’ayant moins d’impact que les fenêtres pour l’isolation de votre logement, la porte d’entrée demeure tout de même un point faible. Elle doit donc aussi remplir les critères suivants :

  • Isolation
  • Etanchéité à l’air
  • Ponts thermiques

 

2.1.          Isolation

 

Pour les portes d’entrée, c’est un peu la jungle : les matériaux sont très variables, ainsi que les procédés de fabrication et les épaisseurs.

 

Pour faire court, préférez :

  • Le bois
  • Les portes avec un matériau isolant pris en sandwich à l’intérieur (liège, mousses polyuréthane).
  • Le triple vitrage lorsqu’il y a une vitre sur cette porte.

 

2.2.          L’étanchéité à l’air

 

Comme pour les fenêtres, c’est un point primordial. Il faudra donc faire attention au moins aux points suivants :

  • Les joints : il faut qu’il y ait des joints tout autour de la porte, sur l’ouvrant comme sur le bâti.
  • Les réglages : une porte mal réglée aura des fuites.

Mais il faut aussi ajouter un autre point : la serrure. C’est une source de fuite importante. Les fabricants sont désormais généralement au point sur le sujet, mais vérifiez votre porte actuelle.

 

2.3.          Les ponts thermiques

 

Pas besoin de s’étendre plus sur le sujet, le problème des ponts thermiques sur la porte d’entrée est le même que sur les fenêtres.

 

Conclusion

 

Nécessaires dans une maison, les portes et les fenêtres sont responsables de 15% des pertes thermiques dans les logements actuels. Un chiffre suffisamment élevé pour s’intéresser de près au sujet.

 

Vous souhaitez faire construire une maison passive en Normandie ou rénover votre habitat en Normandie, contactez moi, je peux vous aider.

 

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. as-du-carreau.com

    En lisant votre article, je vois que vous êtes pour des encadrements en bois principalement. Pourtant le PVC est un matériau intéressant au point de vue entretien puisqu’il suffit de le nettoyer à l’eau. Alors que le bois doit être repeint régulièrement pour un meilleur visuel.

    1. admin

      Bonjour,

      Nuançons le propos. Le bois présente deux avantages majeurs : le fait d’être un matériaux renouvelable et neutre en carbone ET d’être isolant. Sur l’entretien, je concède qu’un cadre bois complet a du mal a résister au temps.

      Sur le PVC : J’aime la facilité d’entretien. Il est possible de rendre un cadre PVC relativement bien isolant. Mais il n’en demeure pas moins que le PVC nécessite une énergie de fabrication importante et que c’est un produit pétrolier.

      Enfin, au niveau de l’Alu, c’est un conducteur thermique et un matériaux fortement consommateur d’eau à l’extraction.

      N’étant pas un ayatollah, j’utilise évidement de l’alu dans ma vie quotidienne, mes huisseries sont d’ailleurs Bois/alu. Et comme tout le monde je n’échappe pas au matières plastiques et à leur commodité.

  2. liliane

    Il est vrai que l’on ne pense pas beaucoup à la méthode de fabrication des fenêtres en PVC qui est un produit pétrolier .
    C’est un argument qui n’est pas assez mis à l’avant ,on parle plus des fenêtres bois qui vieillissent mal et du cout des fenêtres en alu .Une petite aide gouvernementale serita bienvenue pour les matériaux nobles .
    liliane Articles récents…Comment enlever moisissures-champignons-moussesMy Profile

  3. Menuiserie Jay

    Le bois présente d’autres atouts importants par rapport aux autres matériaux utilisés pour les fenêtres. Le bois possède une excellente résistance mécanique, il brulera moins vite en cas d’incendie. Aussi les fenêtres alu ou en bois seront plus résistantes que celles en PVC si elles sont forcées (en cas de vol par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge