«

»

Sep 21

Combien perdez-vous d’argent en n’isolant pas ?


Vous pouvez économiser 35 000 € de chauffage !

Les travaux d’isolation coûtent potentiellement chers ! Dans ce cas, pourquoi les réaliser alors que notre facture énergétique nous semble supportable ?

 

facture-energie-surconsommation-energetique-kWh

Supportable…

 

Êtes-vous sûr ? Il y a un effet, psychologique certain : pour les travaux d’isolation,  le chèque est douloureux à faire, mais nous ne payons qu’une seule fois. La facture d’énergie, est indolore… un prélèvement automatique tous les mois qu’on regarde à peine et qui rentre de toute façon dans les dépenses contraintes. Mais n’oubliez pas que 100 €/mois, c’est 12 000 € en dix ans !

 

Supportable…

 

Pour combien de temps ? Les prix de l’énergie ne cessent de monter !

Essayons de cerner combien risquez vous de perdre d’argent tant que votre foyer n’est pas isolé.

1. Votre facture énergétique au quotidien.

 

La facture énergétique globale est composée en général de :

  • La facture d’électricité
  • La facture de gaz (éventuellement)
  • La facture de fioul (éventuellement)

 

En générale, la facture la plus « vicieuse » est celle de l’électricité :

  • Elle est souvent lissée sur l’année, ce qui empêche de voir nos pics de consommation. D’autant plus que le fournisseur historique a tendance à surestimer notre consommation moyenne pour nous faire un remboursement à la fin de l’année (un cadeau empoisonné).
  • L’électricité est multi-usage et donc le chauffage est noyé dans les consommations de cuisine, d’eau chaude, d’électroménager, d’éclairage.
  • Elle fait l’objet très souvent d’un prélèvement automatique inaperçu et indolore.
  • Le tarif régulé permet de passer les hausses sous silence. Mais la hausse est là !

 

Facture EDF composite-kWh

 

Sur ma facture EDF de 2004, j’arrive à un kWh moyen (hors abonnement) à 7,02 cts TTC. Sur celle de 2012… 10.14 cts TTC, soit une augmentation de 44% sur 8 ans, ce qui veut dire +4,7%/an (une très belle inflation) !

 

Les foyers équipés au gaz ou au fioul sont souvent plus conscient de la réalité de leur facture…

L’autre problème, c’est que les factures sont complexes à lire : abonnement, péréquation, taxes… On s’y perd. Comment savoir ce qu’on paie pour se chauffer ?

 

2. Le prix du chauffage.

 

2.1. Comment trouver le prix du chauffage

 

Pour simplifier les choses : qu’on chauffe ou non, il faudra payer un abonnement que l’on soit au gaz ou à l’électricité. Évidemment, avec une consommation fortement réduite, il est possible d’arriver à un abonnement moins cher. Mais supposons ici que cet abonnement soit fixe.

 

Le prix variera selon mode de chauffage :

  • Les kWh de chauffage électriques multipliés par le prix TTC du kWh.

Ou bien

  • Les m3 de gaz utilisés pour le chauffage multipliés par le prix TTC du m3 de gaz.

Ou bien

  • Les litres de fioul utilisés pour le chauffage multipliés par le prix du litre de fioul.

 

Oui, mais…

Comment trouve-t-on la consommation consacrée au chauffage ?

La question est complexe :

  • Soit on a un compteur spécifique. C’est facile si nous avons une énergie dédiée seulement au chauffage (gaz éventuellement ou fioul)!
  • Soit il faut trouver une estimation. Ou un audit énergétique si on veut être vraiment précis !

2.2. Avec un exemple concret qu’est ce que ça donne ?

 

Estimons un cas réaliste (dans une maison classique de moins de 10 ans) :

Votre maison fait 100 m² habitables. Vous chauffez à l’électricité et votre niveau actuel de consommation en chauffage est de 150 kWh/an/m².

 

Votre consommation de chauffage annuelle sera donc de : 150 x 100 = 15 000 kWh/an

Certes, le prix de l’électricité varie selon les contrats (notamment heures pleines et heures creuses), il fait actuellement grosso modo une moyenne de 11 cts TTC/kWh. Voir les tarifs ici (EDF).

 

La facture énergétique annuelle pour le chauffage s’élève donc à 0.11 € x 15 000 kWh = 1 650 €/an

Le prix n’est pas anodin sur 1 an. Mais combien de temps allez-vous rester chez vous ? 10 ans ? 30 ans ? Plus encore ?

 

2.3. Sur 20 ans combien aura-t-on payé de chauffage ?

 

Très facile : 1 650 € x 20 ans ! = 33 000 €

C’est déjà énorme, mais c’est faux ! Parce qu’on n’a pas tenu compte de l’inflation des prix de l’énergie (voir l’article correspondant).

 

Là, il faut faire une supposition sur l’avenir, il y a donc potentiellement plusieurs situations possibles. Admettons 2 cas :

  • 1er cas, l’énergie augmente comme l’inflation générale.

 

Dans les pays occidentaux, l’inflation est en général de 2%/an. Attention, cela ne veut pas dire 40% sur 20 ans. L’inflation, c’est plus vicieux ! 2%/an, ça veut dire 48 % sur vingt ans*.

 

*Pourquoi pas 40% ? En fait 2%/an ça se calcul ainsi. Prenons quelque chose qui coûte 100 € au départ :

  • Année 0 : 100 €
  • Année 1 : +2% donc 100 € + 2/100 * 100 € = 102 €
  • Année 2 : +2% donc 102 € + 2/100 * 102 € = 104,04 € (soit +4.04% par rapport à l’année 0)
  • Année 3 : +2% donc 104.04 € + 2/100 * 104.04 € = 106.13 € (soit +6.13% par rapport à l’année 0)
  • Année 4 : +2% donc 106.13 € + 2/100 * 106.13 € = 108.24 € (soit +8.24% par rapport à l’année 0)
  • Et ainsi de suite.

 

On obtient le tableau suivant :

 

Année

Consommation du chauffage

 Prix du kWh

Coût du chauffage

1

15 000

             0.110 €      1 650.000 €

2

15 000

             0.112 €      1 683.000 €

3

15 000

             0.114 €      1 716.660 €

4

15 000

             0.117 €      1 750.993 €

5

15 000

             0.119 €      1 786.013 €

6

15 000

             0.121 €      1 821.733 €

7

15 000

             0.124 €      1 858.168 €

8

15 000

             0.126 €      1 895.331 €

9

15 000

             0.129 €      1 933.238 €

10

15 000

             0.131 €      1 971.903 €

11

15 000

             0.134 €      2 011.341 €

12

15 000

             0.137 €      2 051.568 €

13

15 000

             0.140 €      2 092.599 €

14

15 000

             0.142 €      2 134.451 €

15

15 000

             0.145 €      2 177.140 €

16

15 000

             0.148 €      2 220.683 €

17

15 000

             0.151 €      2 265.096 €

18

15 000

             0.154 €      2 310.398 €

19

15 000

             0.157 €      2 356.606 €

20

15 000

             0.160 €      2 403.738 €

Total

   40 090.660 €

 

Rien qu’avec seulement l’inflation, le coût de chauffage sur 20 ans, sera de 40 000 €.

 

 

  • 2ème cas : il n’est pas improbable de l’énergie augmente plus vite

J’ai calculé 4,7%/an en début d’article sur les dernières années. Prenons ce chiffre.

 

On obtient alors le tableau suivant :

 

Année

Consommation du chauffage

 Prix du kWh

Coût du chauffage

1

15 000

             0.110 €      1 650.000 €

2

15 000

             0.115 €      1 727.550 €

3

15 000

             0.121 €      1 808.745 €

4

15 000

             0.126 €      1 893.756 €

5

15 000

             0.132 €      1 982.762 €

6

15 000

             0.138 €      2 075.952 €

7

15 000

             0.145 €      2 173.522 €

8

15 000

             0.152 €      2 275.678 €

9

15 000

             0.159 €      2 382.634 €

10

15 000

             0.166 €      2 494.618 €

11

15 000

             0.174 €      2 611.865 €

12

15 000

             0.182 €      2 734.623 €

13

15 000

             0.191 €      2 863.150 €

14

15 000

             0.200 €      2 997.718 €

15

15 000

             0.209 €      3 138.611 €

16

15 000

             0.219 €      3 286.126 €

17

15 000

             0.229 €      3 440.574 €

18

15 000

             0.240 €      3 602.281 €

19

15 000

             0.251 €      3 771.588 €

20

15 000

             0.263 €      3 948.852 €

Total

   52 860.605 €

 

 

Et encore presque 13 000 € de plus rien que pour 2.7 malheureux pour-cents !

Bref, sur les 20 prochaines années, vous allez payer entre 33 000 et 53 000 € rien que pour vous chauffer !

 

3. Et si on isolait ? Quel serait le coût…

 

Évidement, vous ne réduirez pas votre facture de chauffage à 0€.

Mais, avec les techniques actuelles, il est tout à fait envisageable de descendre à 50 kWh/an/m² en besoins de chauffage.

Cela implique la réalisation de travaux, ce qui a un coût ! Mais par contre, la facture d’électricité sera divisée par 3 !

Ainsi, en isolant bien votre maison, vous pouvez économiser 35 000 € sur les 20 prochaines années.

Conclusion.

 

Quoi ? 20 000 € de travaux ? Je n’ai pas les moyens de ma payer cela.

Par contre 53 000 € de chauffage oui !

Il y a un paradoxe lié au fait que les factures d’énergie paraissent indolore au quotidien. Mais ne vous y trompez pas. Les travaux sont moins chers que le chauffage !

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. blog.exacompare.fr

    Excellent article, très détaillé et argumenté. C’est vrai que l’isolation thermique a des effets à long terme sur les factures énergétiques, De plus, avec l’aide gouvernementale de 1 350 euros dont vont pouvoir bénéficier de nombreux foyers, pourquoi s’en priver ?
    blog.exacompare.fr Articles récents…Les questions à se poser avant d’acheter un logementMy Profile

    1. admin

      Effectivement, j’attends avec impatience qu’il y ait un cadre légal stable pour la rénovation de l’habitat, c’est aujourd’hui un frein à l’investissement.

  2. Sagot Fabienne

    Merci pour ton article, çà fait bien réfléchir..mais la facture divisée par 3 après travaux, cela dépend du genre d’habitation et de l’ampleur des travaux d’isolation effectuée, donc différent pour chaque logement…

    1. admin

      Bonjour,

      J’ai précisé dans l’exemple de l’article qu’on passait d’un logement avec un besoin énergétique de 150 kWh/an/m² à 50 kWh/an/m². C’est à dire d’une classe entre C et D à une classe entre A et B, c’est à dire BBC. Si on passe de 150 à 100, on ne divisera pas par trois.

      Il est évident qu’en terme de rentabilité (à la fois énergétique et financière), il est beaucoup plus intéressant de faire des travaux dans une logement de classe énergétique F que C ou B !

      D’autre part, avant d’entamer des travaux, il est important de passer par un diagnostique. Si votre logement est déjà C, engager des travaux ne sera pas forcément intéressant économiquement. Ensuite, s’il s’avère que vous engagez des travaux, il faut absolument passer par un spécialiste ou même bien avec un bureau d’étude thermique qui fera une étude thermique. En effet, il ne faut surtout pas se lancer dans des travaux lourds si on ne sait pas où on va ! l faut ensuite passer des contrats aux artisans avec obligation de résultat.
      Enfin, après les travaux, il faut vérifier les résultats attendus sont au rendez vous et le cas échéant, se retourner contre les entreprises qui ont réaliser les travaux.

      Dernier point, et non des moindres, je préconise de faire directement des travaux pour atteindre des niveaux de performances très élevés. Pourquoi ? Les normes évolueront vite dans le futur et il serait dommage de repasser plusieurs fois par la case travaux.

Répondre à blog.exacompare.fr Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge