«

»

Oct 07

Energies Renouvelables ? Partie 1 – Définition


Le terme « Énergie Renouvelable » est répété chaque jour par tout le monde, depuis le quidam lambda, en passant par les journalistes et jusqu’au Président de la République. C’est à la mode ! Mais, c’est quoi les énergies renouvelables au juste ?

 energie-eolien-nucleaire-kWh

 

Et oui, on nous parle de solaire, d’éolien, de biomasse, mais aussi de pompes à chaleur, de géothermie, d’énergies marines. Sont-elles toutes bien renouvelables ?

 

1.     A l’échelle astronomique : rien n’est renouvelable ! Ou tout ?

 

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », cette phrase n’est pas de moi, mais d’Antoine Laurent de Lavoisier, éminent chimiste français du 18ème siècle. Elle n’a jamais été remise en cause depuis !

Mais que signifie exactement cette formule ?

Pour simplifier, l’univers est né chaud, dense, petit et plein de particules élémentaires. Il évolue depuis tranquillement vers un état grand, froid, vide composé essentiellement de fer.

 

2011-03-07 001Ces transformations se passent essentiellement dans les étoiles, notre soleil y compris ! On dit souvent que l’énergie solaire est « renouvelable par excellence ». Mais le soleil n’est en fait qu’une immense centrale thermonucléaire qui brule de l’hydrogène. Quand celui-ci sera consommé, il n’y aura plus d’énergie. Rassurez vous, il reste quelques milliards d’années devant nous.

 

Il en va de même pour l’énergie de la Terre : la fameuse géothermie.

 

La Terre s’est formée suite à des collisions d’astéroïdes. Ces collisions ont produit de l’énergie et notre planète est devenue une boule de roche en fusion. L’espace étant froid, la surface s’est refroidie (comme un étang en plein hiver) et a durci (c’est la croute terrestre sur laquelle on marche), mais le dessous est resté chaud (le manteau et le noyau). Naturellement cette chaleur se dégage tranquillement (en partie via les volcans). Pour nous, cette chaleur est inépuisable et paraît être renouvelable. Et pourtant, un jour, le cœur de la Terre sera froid comme celui de Mars.

 

A l’inverse, le pétrole est une énergie non renouvelable… Il a été créé par la lente décomposition du vivant (d’où le nom d’énergie fossile). Aujourd’hui, du pétrole est encore en formation, mais ce processus est très long (plusieurs milliers d’années). C’est pourquoi on ne peut pas dire que le pétrole est une énergie renouvelable.

 

2.     C’est donc l’échelle temporelle qui compte, celle de l’Humanité.

 

Il s’agit donc de se placer dans le temps des Hommes. Enfin, dans le temps de la civilisation humaine, c’est-à-dire sur une échelle allant du siècle au millénaire.

 

Effectivement, le soleil brillait de la même manière il y a 10 000 ans qu’aujourd’hui, et brillera encore ainsi dans 10 000 ans.

Le vent et les vagues étaient là à l’époque des dinosaures, ils resteront là après notre mort !

La fabrication du pétrole c’est une autre affaire !

Mais regardons un peu plus dans le détail.

 

3.     Renouvelable veut-il dire propre ?

 

En général, on identifie renouvelable à propre, ou sans danger pour la nature… écologique quoi !

Mais en êtes-vous si sûrs ?

  • Quand on brûle du bois, on émet des fumés toxiques.
  • Quand on fabrique un panneau solaire, on utilise des matériaux nocifs.
  • Quand on construit un barrage, on noie une vallée.

 

Bref, il ne faut jamais perdre de vue le fait que toute production d’énergie, renouvelable ou pas, a un impact sur la Nature. Évidemment les énergies renouvelables ont nettement moins d’impact que les énergies classiques. Mais l’énergie la plus propre restera toujours celle qu’on aura économisée ! Dans un prochain article, nous verrons quelles sont les énergies renouvelables.

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Alfred C.

    Un article très intéressant afin d’offrir une nouvelle vision aux personnes ayant déjà entendu parler d’énergies renouvelables mais savoir de quoi il s’agissait.

    1. admin

      Et oui, on en parle, on en parle, mais… on ne sais pas vraiment de quoi il s’agit !

  2. k&c

    Il n’y a pas que l’énergie qui pose problème, à terme c’est toutes les ressources qui finissent par manquer, métaux et divers éléments chimique.
    Même à horizon 1000 ou 10000 ans la terre ne peux supporter un tel rythme

    cf l’échelle de Kardashev sur le développement des civilisations en fonction de la consommation d’energie

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chelle_de_Kardashev

    A terme (si l’humanité ne s’est pas autodétruite avant), la civilisation consomme l’intégralité de l’energie émise par la galaxie
    Si on veut préserver le berceau de l’humanité à un moment ou un autre (pas trop tard) il faudra songer à aller prendre les ressource ailleurs que sur terre.

    1. admin

      Il n’y a bien sûr pas que l’énergie qui pose problème ! Mais je pense que c’est le problème le plus criant. De plus cela touche TOUS les domaines économiques.

Répondre à k&c Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge