«

»

Août 20

Faut-il miser sur la technologie pour aller vers un monde plus sobre en énergie ?

Est ce vraiment nécessaire de faire des efforts dans la vie quotidienne pour réaliser des économies d’énergie ? Pourquoi ne pas plutôt miser sur le progrès technologique ? Des inventeurs sortent des voitures qui consomment moins de 2 litres au 100 km, d’autres font le tour du monde en avion solaire. Les éoliennes, les panneaux solaires s’améliorent chaque jour. Enfin les technologies de l’information et de la communication font des merveilles…

 

Solarimpluse

 

Les technologies : un apport indéniables pour l’être humain

 

biface

Que ce soit le biface et la roue ou bien l’ordinateur et Internet. Les technologies ont, de tout temps permis à l’Homme d’améliorer son cadre de vie.

Aujourd’hui encore, on peut le constater, les smartphones et Internet ont décuplé les possibilités de communications, on peut acheter via le net, prendre un billet d’avion en 5 min, prévenir en cas d’imprévu, sauver des vies sous une avalanche…

 

Mais au niveaux pollution, environnement et énergies qu’en est-il des avancées technologies ?

 

Avions solaires, voitures électriques, centrales héliothermodynamiques… Est-ce la solution ?

 

Aujourd’hui, l’énergie provient essentiellement du pétrole pour les transports, du charbon pour l’électricité et du gaz pour des usages plus variés, notamment le chauffage.

Pour la France, le charbon a été remplacé par le nucléaire pour la génération de l’électricité.

 

solaire-425103-jpg_283093Peut-on remplacer toute l’énergie nécessaire à notre confort par des technologies propres et renouvelables ?

 

En termes de transports :

  • Il y a plus d’un milliard de voitures essences et diesel dans le monde. Quelques centaines de milliers d’hybrides et très peu d’électriques. Pour changer ce milliard de voitures au pétrole en voitures électriques, il faudra des dizaines d’années. Sans compter qu’il faudra produire cette électricité à partir d’énergies plus propres que le charbon.
  • Il y a 3 milliards de passagers aériens chaque année dans des avions comprenant 200 passagers environ. Il y a un ou deux expérimentateurs d’avions solaires avec un unique passager. Avant que qu’une technologie propre pour le trafic aérien ne soit mature, il risque de se passer beaucoup de temps.

 

DSCF7276En termes de production d’énergie :

  • On a vu que le transport dépendait essentiellement du pétrole et que les choses ne changent que très doucement.
  • Au niveau de la production électrique : actuellement 42% de l’électricité mondiale provient du charbon, 21% du gaz, 15 % des barrages, 12% des centrales nucléaires, 5% du pétrole et 4% des nouvelles énergies renouvelables (solaire, éoliennes, biomasse). Si tant est qu’on puisse physiquement atteindre 100% d’électricité d’origine renouvelables et avec une croissance de 10% par an de ces énergies (est-ce soutenable sur la durée), il faudra encore 35 ans pour avoir une électricité propre.

 

Autrement dit, pour remplacer les énergies sales actuelles sans perdre notre confort, il faudra trop de temps par rapport aux problèmes actuels de pollution.

 

Nouveaux objets, nouvelles consommations !

 

Il faut bien se rendre compte que jusqu’à présent, chaque saut technologique, s’est accompagné de nouvelles consommations.

Par exemple, l’arrivée des réfrigérateurs dans les maisons a été un bénéfice net pour la santé, mais a pesé lourd sur la consommation. On peut dire la même chose des télévisions, fours, aspirateurs, éclairage, automobile…

 

Plus récemment, si les consommations de chauffages ont diminué depuis les années 90 (grâce à l’amélioration de l’isolation), elle ont largement été remplacées par les consommations issues d’internet, des ordinateurs et des téléphones portables.

 

ClioAutre remarque : dans les années soixante, la voiture des français était la 2CV, aujourd’hui, disons que c’est le Clio.

En termes de technologies, la Clio est nettement plus performante que le 2CV. Mais pourtant, elle ne consomme pas beaucoup moins ! Les avancées technologiques sur le moteur n’ont pas vraiment compensé la hausse du poids due au confort et de la consommations de l’électronique de bord.

 

Par ailleurs, le nombre de voitures a explosé entre les années soixante et aujourd’hui. Ce qui fait qu’au global, l’amélioration des performances des moteurs s’est traduit par une hausse de la consommation globale.

 

Autrement dit, dans les années à venir, les avancés technologiques ne devront pas se faire comme précédemment :

  • Avant c’était : nouvelle technologie = nouveau confort pour plus de monde = plus de consommation = plus de pollution.
  • Le schéma doit changer vers : nouvelle technologie = confort conservé pour moins de consommation.

 

L’intelligence artificielle qui sauve ?

 

Nombre de personnes misent sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour résoudre les problèmes énergétiques et environnementaux.

 

En effet, on peut imaginer une baisse de la consommation via :

  • La domotique permettant le pilotage intelligent des maison.
  • Les smart-grids permettant la régulation du réseau électrique en temps réel
  • Des systèmes de régulation intelligent du trafic routier
  • Des gestions électronique des moteurs permettant une baisse des consommation (comme les hybrides)

Tron movie image Light Cycles

 

Tout cela va dans le bon sens, mais :

  • Dans une maison mal isolée, même la domotique la plus fine ne permettra pas de réduire considérablement la consommation.
  • Les smart-grids seront bien inutiles si l’électricité est produite à base de charbon.
  • Les systèmes de gestions des transports auront un impact faible si les voitures sont toujours plus grosses et nombreuses.

 

Bref, la technologie oui, mais pas seule !

 

Vive les « low tech » et la sobriété

 

Qu’est ce que les low tech ?

Il s’agit de revenir à des technologies simples mais efficaces. Voici quelques exemples :

  • L’isolation d’une maison en laine de verre ou en ouate de cellulose ne demande pas d’accès à des technologies montreuses, pourtant, c’est hyper efficace.
  • Un pull vaut mieux qu’un chauffage central bien réglé
  • Il vaut mieux avoir un chauffe eau solaire qui consiste à faire circuler de l’eau entre une plaque de verre et un panneaux noir que mettre des panneaux photovoltaïques qui font appel au dernier cri des semis conducteurs.

 

Lowtech

 

Pour les transports, revenons à l’exemple de la 2CV et imaginons un 2CV d’aujourd’hui :

  • 500 kg
  • Confort et sécurité minimum
  • Petite et pas chère
  • 500 cm3

Compte tenu des moteurs d’aujourd’hui, ce type de voiture consommerait 2L au 100 km.

 

D’autre part, les low tech permettent un accès plus facile à tous. En effet, comment imaginer mettre en places des technologies de pointes dans des zones pauvres et reculées.

 

Conclusion

 

Si la technologie permettra à coup sûr de faire une partie du chemin de la transition énergétique, il faut aussi changer notre comportement pour aller vers un mode de vie plus simple et plus sobre, sans perdre pour autant en confort.

 

Vous souhaitez faire construire une maison passive en Normandie ou rénover votre habitat en Normandie, contactez moi, je peux vous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge